lundi 16 mars 2009

NAO CARREFOUR 2009 "AU THEATRE CE SOIR !"












Carrefour avait promis de tout miser sur les augmentations de salaires !!!

Ce jeudi 12 MARS au soir donc, dans la salle de spectacle du Novotel d’Evry, les partenaires sociaux trépignent d’impatience. Le suspens est à son comble lorsque la DRH s’empare du micro après deux suspensions de séances, deux actes d’une comédie rondement menée et certainement organisée à l’avance…

La diapositive de la grille salariale 2009 s’éclaire,…..roulements de tambours……. :

+ 1,5 % au 1er Mars pour tous (environ 17 € d’augmentation nette, forfait pause inclus, pour un niveau 2B, soit l’équivalent d’un menu-sans le vin- au petit resto du coin !)

+ 0,5 % au 1er Juillet pour les niveaux «A » et + 1% pour les niveaux « B et C »

(Environ 12 € net pour un 2 B, soit une ½ baguette de pain supplémentaire par jour !)

Le dernier acte se termine par un tour de table ou certaines organisations se satisfont que la direction ait répondu favorablement à certaines de leurs revendications comme, l’augmentation de 2% de la remise sur achat, la prise en charge partielle de la carte Pass visa Gold (36 € pour les employés au lieu de 57), l’implantation d’assistantes sociales dans les magasins, ou encore l’augmentation du Fond de Solidarité Carrefour.

Pour ce qui nous concerne, La CGT revendiquait d’abord et surtout une juste augmentation des salaires nécessaire afin de vivre dignement de notre travail, et une amélioration de notre pouvoir d’achat, c'est-à-dire :

  • Un salaire de début de grille à 1600 € brut (soit environ 1250 € net… on est des fous parait-il !)
  • L’augmentation et la mise en place du ticket restaurant pour tous,
  • Remise en place de la prime d’ancienneté,
  • Prise en charge de la journée dite de solidarité par l’entreprise,
  • Prime transport pour palier aux frais de carburant
  • Prise en charge du nettoyage des tenues pour tous les employés
  • Rattrapage des salaires par rapport au non respect du SMIC depuis 2004 !...etc…etc…

Nous prétendons, à juste titre, que ce ne sont pas les réductions octroyées sur l’assurance Carrefour, les voyages, ou sur la Carte Pass Visa qui résous le problème du pouvoir d’achat mais bien le salaire direct, celui qui fait que l’on puisse consommer tous les mois, sans les ristournes en tout genre, et sans se retrouver surendetté pour ensuite aller demander l’aumône au fond de solidarité Carrefour !

A propos de solidarité, nous continuons à penser que la première des solidarités c’est une plus juste répartition des richesses et donc la redistribution des profits générés par notre travail au sein de Carrefour à tous les salariés !

Malgré la crise, dont la simple évocation serait désormais censé nous faire pleurer, les récents chiffres publiés par la presse économique montrent que Carrefour continue à réaliser en 2008 d’immenses profits… (2,28 milliards d’euros de résultats et 762 millions d’euros de dividendes reversés à quelques actionnaires)

Alors lorsque la direction nous parle du contexte économique « difficile », nous leur répondons que la crise c’est eux, c'est-à-dire leur monde de la finance et leurs actionnaires voraces qui nous dirigent !

Oui les salaires peuvent être augmentés à la juste valeur du travail effectué par les salariés !

200€ d’augmentation pour tous c’est possible et c’est urgent,

Ici comme en Guadeloupe !

Et ce n’est pas tout…De sombres nuages s’avancent….

Nous voyons poindre depuis un certains temps de nombreuses restructurations qui ont toutes malheureusement un impact sur l’emploi et nos conditions de travail.

Mais le pire est sans doute à venir : Lars Olofsson notre nouveau PDG, annonce dans la presse 500 millions d’économies pour 2009 (du jamais vu)… il est fort à parier qu’elles seront faites principalement sur le dos des salariés, alors que dans le même temps les Marchés financiers saluaient avec cynisme cette annonce par une augmentation de l’action Carrefour de + 5.65% !

A ce propos la CGT dénonce vigoureusement l’inconsistance de l’accord GPEC (qui sert à supprimer en silence des milliers de postes !) et réclame une véritable sécurisation des parcours professionnels pour les salariés

De plus, où sont passées les aides de l’état généreusement octroyées à Carrefour en 2008 ? Ces 150 millions d’euros d’exonération de cotisation offert par Mr Fillon qui sont venus un peu plus creuser en 2008 les déficits sociaux (sécu, retraite…etc…)…Pas dans les salaires en tout cas ! Et pourtant, ces 150 millions d’aides auraient pu représenter une augmentation de salaire minimum de 7 %... si Carrefour avait un tant soit peu de considération pour ses employés !

Bref pour toutes ces raisons, et bien d’autres encore, la CGT ne signera évidemment pas cet accord salarial car nous n’avons pas été désignés pour accompagner l’appauvrissement des salariés dans l’entreprise !

…Par contre… la CGT sera à leur coté, le 19 mars 2009 dans la rue, qui reste un des derniers moyens pour nous faire entendre et exprimer collectivement notre colère !

Qui sème la misère récolte la tempête…

A CARREFOUR comme ailleurs l’année 2009

pourrait être encore plus difficile qu’ils ne l’imaginent…

SURTOUT SOCIALEMENT !

Tous ensemble le 19 mars…

La crise c’est eux, la solution c’est nous…

Aucun commentaire: